Institut Pierre Richet de Bouaké

 

Adresse complète

1 BP. 1500 Bouaké 01 ou S/C INSP BP. V 47 Abidjan, Côte d’Ivoire

Téléphone et adresse mail de l’organisme

+225 2022404, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Statut juridique de l’organisme

Etablissement Publique à caractère Scientifique rattaché à l’INSP (Institut National de la Santé Publique) - décision n° 0040/MSP/CAB du 11/01/2001

Site web

http://www.insp.ci

Nom et fonction des principaux dirigeants

Dr. KABA Dramane, Directeur PI

Nom de la personne contact sur le projet

KOFFI Alphonsine Amanan, Coordinatrice Pays

Téléphone et adresse mail de la personne contact

+225 07620886, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

L’Institut Pierre Richet (IPR), le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV), le Centre de Recherche pour le Développement (CRD) et l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire(IPCI) sont des structures ivoiriennes de recherche qui contribuent fortement à la recherche des formes d’actions sanitaires adaptées aux problèmes de santé publique au bénéfice des populations en Côte d’Ivoire.

Ces quatre institutions ivoiriennes sont complémentaires de par leurs spécialités et disciplines : IPR (entomologie, épidémiologie, parasitologie, génétique et biologie moléculaire), CEMV (entomologie, génétique et biologie moléculaire, parasitologie, formation étudiants), CRD (socio-anthropologie) et l’IPCI (parasitologie, immunologie, microbiologie, épidémiologie virologie, bactériologie, génétique et biologie moléculaire et cellulaire). L’IPCI, le CEMV et le CRD sont sous la tutelle du Ministère de la Recherche scientifique et de l’Enseignement Supérieur (MRSES). L’IPR est rattaché à l’Institut National de Santé Publique (INSP), un établissement Publique National (EPN) du Ministère de la Santé et de la Lutte Contre le Sida (MSLS). Ces structures travaillent en étroite collaboration avec le PNLP qu’elles appuient dans le choix des moyens de lutte et des outils d’intervention les mieux adaptés au contexte de la Côte d’Ivoire. Ainsi, l’IPCI est le principal investigateur des études sur l’efficacité thérapeutique et de résistance aux antipaludiques, des évaluations des tests de diagnostic rapide qui ont abouti au choix d’un type de test par le PNLP. L’IPCI et l’IPR mènent depuis 2009 une étude d’implémentation de l’ASAQ Winthrop dans des centres de santé pilotes (dont le data safety monitoring board est présidé par C. Rogier). Le CRD a été en 2008 et 2009, l’investigateur des enquêtes de couverture en MIILD et en TPI par la sulfadoxine-pyriméthamine chez les femmes enceintes dans les districts sanitaires. Le CRD et l’IPR étudient les pratiques des populations vis-à-vis des moyens de lutte contre le paludisme. L’IPR est l’une des principales structures nationales de recherche en entomologie médicale. Il est appuyé par le CEMV dont l’une des vocations premières est la formation des entomologistes. Ils ont évalué l’efficacité des moustiquaires imprégnées dans un contexte de résistance des vecteurs aux insecticides (en collaboration avec C. Rogier). La surveillance de la sensibilité des vecteurs aux insecticides est également assurée par ces deux structures. L’IPR participe également à la recherche de solutions et d’altératives au problème de la résistance des vecteurs aux insecticides (Réseau ABC avec IRD-Mivegec).