Sélection des outils

Print PDF
Traduction non disponible pour le moment.

Les éléments de la « boite à outils » ont été sélectionnés par un groupe d’experts de diverses nationalités réunis au cours d’un premier atelier méthodologique.

Cet atelier méthodologique constitue la première étape (Work Package 1) du projet Palevalut.

 

Objectif de l’atelier

Parmi les méthodes d’évaluation connues, l’objectif est de sélectionner les méthodes en tirant parti de l’expérience des experts appartenant au consortium et de la littérature. Le résultat attendu de cet atelier est une liste réduite de méthodes et indicateurs judicieusement sélectionnés. Les références concernant les méthodes sélectionnées seront rassemblées et des Procédures Opératoires Standard rédigées.

Critères de sélection

Au sein de chaque discipline scientifique, une revue de la littérature et des expériences au sujet des méthodes disponibles permet de dresser le panorama des outils existants ou à créer.

Les méthodes listées sont évaluées en fonction des critères suivants :

  • Pertinence et adéquation pour atteindre les objectifs d’évaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique et d’identification et de mesure des facteurs interférant avec leur efficacité
  • Coût
  • Contraintes de mise en œuvre (logistique, temps, ressources humaines)
  • Transférabilité (i.e. entre des contextes différents)
  • Possibilité de les standardiser (i.e. de les rendre utilisables par d’autres experts que leurs concepteurs).

Organisation de l'atelier

L’atelier réunit des experts du domaine et des disciplines appartenant au consortium du projet, les partenaires techniques et financiers (Fonds mondial, Roll Back Malaria, OMS) et des représentants des Programmes Nationaux de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et des experts extérieurs. Pendant l’atelier, les procédures, protocoles et modes opératoires synthétisées sont présentés, discutés et validés.

Le choix des zones d’études et de leur nombre est posé après l’atelier, en concertation avec les PNLP de chaque pays.

Méthodes considérées

Les méthodes sont sélectionnées parmi les suivantes :

1)   Méthodes entomologiques

  • Méthodes d’évaluation de la sensibilité des vecteurs aux insecticides utilisés pour imprégner les  moustiquaires ou en aspersion intradomiciliaire : types de tests (in vivo, moléculaires,  biochimiques), schéma d’étude (transversale, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons écologiques).
  • Méthodes d’évaluation ou de suivi du risque de transmission : évaluation de l’agressivité des  vecteurs, de leur taux d’infection, de la longévité des vecteurs, des comportements  endo/exophile et endo/exophage (méthodes de capture, schéma d’étude, effectifs, calculs des paramètres).
  • Méthodes d’évaluation de la qualité (intégrité physique, type, nombre et taille des trous), de l’efficacité insecticide (rémanence), de l’effet répulsif-excitant, de la capacité à inhiber les  piqûres, des moustiquaires imprégnées et des aspersions intradomiciliaires après leur déploiement (type de test, colonies de moustiques de référence, schéma d’étude, effectifs, calculs des paramètres).

2)  Méthodes épidémiologiques, parasitologiques et immunologiques

  • Méthodes d’évaluation de la sensibilité de Plasmodium aux antipaludiques utilisés pour les  traitements et la prophylaxie (TPI) : types de tests (in vivo, moléculaires, in vitro), schéma d’étude (transversale unique ou répétée, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons  écologiques/géographiques).
  • Méthodes d’évaluation de l’exposition aux vecteurs : biomarqueur sérologique mono- ou multi-antigènes de salives d’anophèles, schéma d’étude (cas-témoins, transversale unique ou répétée, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons écologiques/géographiques), type de recrutement (actif-en population ou passif-dans le système de santé).
  • Méthodes d’évaluation des infections plasmodiales : types de tests (tests de diagnostic rapide (TDR), microscopie, tests moléculaires type PCR, sérologie mono- ou multi-antigènes de stades pré-érythrocytaires ou/et érythrocytaires de Plasmodium falciparum, P. vivax et autres espèces plasmodiales), schéma d’étude (cas-témoins, transversale unique ou répétée, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons écologiques/géographiques), type de recrutement (actif-en population ou passif-dans le système de santé).
  • Méthodes d’évaluation de la morbidité palustre non compliquée et/ou grave: définitions (critères et méthodes parasitologiques, cliniques et/ou biologiques), schéma d’étude (cas-témoins, transversale unique ou répétée, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons écologiques/géographiques), type de recrutement (actif-en population ou passif-dans le système de santé).
  • Méthodes d’évaluation de la mortalité palustre : définitions (critères d’attribution des décès au paludisme : autopsies verbales, enregistrements parasito-cliniques), schéma d’étude (cas-témoins, transversale unique ou répétée, longitudinale « avant-après » intervention, comparaisons écologiques/géographiques), type de recrutement (actif-en population ou passif-dans le système de santé).
  • Méthodes d’évaluation de l’exposition aux mesures de lutte : collecte des données (observation, interrogatoire, enregistrement à la délivrance), période de référence de l’exposition selon les critères et indicateurs parasito-immuno-cliniques utilisés.

3)  Méthodes d’analyse des pratiques et des systèmes

  • Méthodes socio-anthropologiques d’identification et d’analyse des connaissances (y compris la circulation, la perception et la transformation des messages d'information, d'éducation sanitaire ou de prévention), et pratiques relatives au paludisme et aux interventions antipaludiques (approches qualitatives des « outils » de lutte) : type de populations (bénéficiaires potentiels ou/et personnes impliquées dans la dispensation ou/et la conception des interventions), types de recueil de données (entretiens individuels ou de groupes), durée des investigations (phase d’immersion auprès des populations), critères de choix des sites étudiés.
  • Méthodes socio-économiques de mesure de l’accès (e.g. aux MIILD ou aux messages d’IEC) et de l’utilisation des mesures de lutte (approches quantitatives) : type de population (bénéficiaires potentiels ou/et personnes impliquées dans la dispensation ou/et la conception des interventions), types de recueil de données (entretiens individuels ou de groupes, carnet de terrain, observation directe), …
  • Méthodes de description et d’analyse de l’offre de prestations de lutte contre le paludisme (prise en charge du paludisme et prévention) : type de dispensateur (agents communautaires, équipes spécialisées, structures de santé privées, confessionnelles ou publiques, à but lucratif ou non, secteur formel ou informel ; niveau de formation); coûts (quels coûts pour qui ? population, système de santé/dispensateur ; évaluation et analyse des coûts : analyse coût-coût, coût-efficacité, coût utilité, coût de la maladie) ; Actualisation ; Sources d’information (bénéficiaires et famille ou proches, dispensateurs).

Atelier méthodologique

L’atelier méthodologique du projet Palevalut s’est déroulé à Grand-Popo au Bénin du 02 au 06 septembre 2013. Le programme de cet atelier peut être téléchargé ici. ATELIER_WP1_31-08-2013

Procédures Opératoires Standard (POS)

Les méthodes retenues après l’atelier méthodologique sont les suivantes :

Epidémiologie

Titre

Acronyme

Evaluation quantitative des mesures de lutte contre le paludisme (MILD, PID, TPI, TDR, ACT, IEC, aménagement du milieu) et identification de leurs déterminants

EQtiMeLID

Evaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique sur les infections plasmodiales

EfficacInfection

Evaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique sur la morbidité non compliquée attribuable au paludisme

EfficacAPNC

Evaluation de la disponibilité des intrants de diagnostic (TDR), de soins (CTA) et de chimio-prévention (TPI) dans les structures dispensatrices

EVADIS

Biologie

Titre

Acronyme

Détection et évaluation des infections plasmodiales par TDR : réalisation et interprétation

EVAL-TDR

Détection et évaluation des infections plasmodiales par microscopie : réalisation, coloration et lecture des Gouttes Epaisses (GE) et Frottis Sanguin (FS)

MICROSCOPIE

Détection des infections plasmodiales par biologie moléculaire

BM-INFECT

Evaluation de l’exposition aux vecteurs

BIO-EXPO

Détection et évaluation des infections plasmodiales (sérologie)

BIO-INFECT

Sérologie multiplex pour la détection des anticorps anti- Plasmodium et anti-salive d’anophèle

BIO-SeroMultiplex

Prélèvements pour les tests de parasitologie, de sérologie et de biologie moléculaire

BIO-PREL

 Sensibilité aux antipaludiques

Titre

Acronyme

Evaluation in vivo de l’efficacité des antipaludiques

SENS-VIVO

Evaluation de la résistance moléculaire à la sulfadoxine-pyriméthamine

SENS-BM

 Sciences humaines et sociales

Titre

Acronyme

Anthropologie de la lutte

ANTLUT

Evaluation de la capacité de gestion et d’organisation de la réponse nationale de lutte contre le paludisme

SYST

 Economie

Titre

Acronyme

Evaluation du coût de production des mesures de lutte contre le paludisme

COUACTI

Estimation du coût de consommation des stratégies de lutte nationale et du coût de prise en charge des cas simples et compliqués

EFFALOC

 Entomologie

Titre

Acronyme

Contrôle qualité des interventions de lutte anti-vectorielle (MIILD et AID)

CQ/MIILD-AID

Evaluation de la sensibilité/résistance des vecteurs aux insecticides

RES-VECT

Evaluation des préférences comportementales des vecteurs et mesure de la transmission

MobeMobe

 

Participants de l’atelier méthodologique Palevalut à Grand-Popo

alt